Dans mon grenier, je recherchais un livre à recycler, pour mon nouveau « Cahier créatif 2019, pour une vie pleine de sens ».

Surprise !!! Mon regard a été attiré par une pile de livre. Et en feuilletant le premier, j’ai retrouvé cet article : « La sagesse du Professeur Angst. Comment maximaliser votre mécontentement »

Evidemment, il me parle totalement. Je suis en plein dedans.  Notamment avec l’étape 2. Ce sont mes pensées en ce moment à 200 %. Je décide inconsciemment que mes projets ne vont pas marcher. Je n’ai pas les diplômes. Et bien sûr je manque considérablement de confiance en moi et d’affirmation. Ah Ah Ah !!!

Alors voici l’article en entier, dans la revue Darshan, « Vivre dans le contentement », n°40 (1990)

« Croyez-vous que l’idée de bonheur soit naïve et simpliste ?

Avez-vous l’impression que la notion de contentement soit maintenant dépassée ? Pensez-vous que la simplicité soit démodée ?

Partagez-vous les vues d’un auteur moderne qui prétend que le grief est un but de la vie ?

Si votre réponse à n’importe laquelle des questions ci-dessus est oui, vous serez sans doute intéressé par l’oeuvre du professeur Arnold Angst, très connu pour ses travaux sur l’anxiété. Qui consiste en une étude de vingt-quatre volumes sur les raffinements du malheur. Ils sont été résumés, pour les besoins de notre époque toujours pressée, aux quelques principes suivants :

Première étape : CHERCHER LES DÉFAUTS

* Rendez les autres responsables de vos problèmes

* Lorsque vous trouvez une faille chez autrui, si petite soit-elle, mettez-la en exergue.

* Portez le plus vite possible un jugement sur les personnes que vous venez de rencontrer et réprimez fortement tout sentiment de reconnaissance envers autrui.

Deuxième étape: CONSIDÉREZ-VOUS COMME INDIGNE

* Répétez : « Je manque de confiance en moi. » « J’ai un complexe d’infériorité. » « Je n’y arrive pas. »

* Décidez à l’avance que cela ne marchera pas.

 

Troisième étape : IGNOREZ VOTRE SOI INTÉRIEUR 

Gargarisez-vous de télévision et de journaux à ragots.

* Mangez autant que possible.

* Préoccupez vous en permanence de l’opinion des autres.

* Restez centrés sur le monde extérieur.

Quatrième étape : ÉVITEZ LE PRÉSENT

* Replongez-vous obsessionnellement dans des moments difficiles de votre passé.

* Angoissez-vous pour le futur.

* Si vous vous y appliquez, vous pouvez complètement éviter l’ « ici et maintenant ».

Cinquième étape : CULTIVEZ VOS ATTACHEMENTS ET VOS AVERSIONS

* Fermez les yeux, mémorisez tout ce que vous possédez et répétez intérieurement : « C’est à moi ! ».

* Inquiétez-vous à la pensée de ce qui se passerait si vous perdiez tout. Ne partagez jamais avec les autres.

* Réfléchissez en permanence à ce que vous aimez et à ce que vous n’aimez pas.

 

Sixième étape : DÉSIREZ CE QUE VOUS N’AVEZ PAS 

* Essayez de satisfaire tous vos désirs sans exception – et ce n’est pas facile, ça peut prendre des vies, mais persévérez !!

* Préoccupez-vous en permanence de ce qui vous manque – manque de nourriture, manque d’attention, manque d’amour.

Septième étape : IDENTIFIEZ-VOUS A VOS LIMITATIONS

* Le professeur recommande de répéter : « Je suis mon esprit, je suis mon corps. Le corps s’en ira et alors qu’adviendra-t-il de moi ? »

* Identifiez-vous à votre travail, à votre apparence physique, à vos succès ainsi qu’à vos échecs.

* Soyez complètement absorbés dans les différentes facettes de votre personnalité.

* Ne prenez jamais de recul pour observer ce qui se passe.

 

Suivez ces habitudes vieilles comme le monde et le professeur Angst vous garantit que, non seulement vous maximaliserez votre propre mécontentement, mais aussi vous contribuerez au malheur de ceux qui ont la malchance d’être avec vous ! »

 

Share This